Post​-​Scriptum Sur L'Omniprésence Des Flammes

by Chaviré

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

about

Recorded in January 2020 in our practice room, Nantes, France.
Mixed the next month by ourselves.
Mastered by Antoine Gandon in Free Dalby, France.

Booklet artwork by Atelier McClane.
ateliermcclane.com

Here is the preliminary act of the display we played in Rennes on saturday, february 8th during the "Situations" exhibition presented by Atelier McClane at Phakt, Centre Culturel Colombier.
ateliermcclane.com/SITUATIONS

The money from the downloads will be donated to suport La Dérive, an autonomous café opened in Nantes, more informations here :
lajavadesbonsenfantsblog.wordpress.com

lyrics

« Nous pensons d'abord qu'il faut changer le monde. »

Car le problème c'est encore et toujours cette satanée séparation, ce qui nous tient à distance de la vie, c'est le Spectacle.

Tout nous ramène aux mêmes segments de l'Histoire, aux morales partisanes, aux défaites glorifiées, aux passions tristes brandies comme étendard, par pitié fuyons tout cela pour de bon.

Nous avons moins besoin de leçons de vie que d'apprendre à vivre pour de bon ; la vie bonne, voilà à quoi nous prétendons, la vie bonne et tout ce qui se tient du côté de la vie.

« Quiconque a vécu les jours de décembre 2008 à Athènes sait ce que signifie, dans une métropole occidentale, le mot "insurrection". Les banques étaient en miettes, les commissariats assiégés, la ville aux assaillants. Dans les commerces de luxe, on avait renoncé à réparer les vitrines : il aurait fallu le faire chaque matin. Rien de ce qui incarnait le règne policier de la normalité ne sortit indemne de cette onde de feu et de pierre dont les porteurs étaient partout et les représentants nulle part – on incendia jusqu'à l'arbre de Noël de Syntagma. À un certain point, les forces de l'ordre se retirèrent : elles étaient à court de grenades lacrymogènes. Impossible de dire qui, alors, prit la rue. On dit que c'était la "génération 600 euros", les "lycéens", les "anarchistes", la "racaille" issue de l'immigration albanaise, on dit tout et n'importe quoi. La presse incriminait, comme toujours, les "koukoulophoroi", les "encagoulés". Les anarchistes, en vérité, étaient dépassés par cette vague de rage sans visage. Le monopole de l'action sauvage et masquée, du tag inspiré et même du cocktail Molotov leur avait été ravi sans façon. Le soulèvement général dont ils n'osaient plus rêver était là, mais il ne ressemblait pas à l'idée qu'ils s'en étaient faite. Une entité inconnue, un égrégore, était né, et qui ne s'apaisa que lorsque fut réduit en cendres tout ce qui devait l'être. Le temps brûlait, on fracturait le présent pour prix de tout le futur qui nous avait été ravi. »

Toutes les villes sont semblables et sans saveur, sans deux ou trois êtres pour leur redonner cette épaisseur qui manque tant aux choses, pour réconcilier les vivants. À nos amis, forcément.

« Or ce que je dessine / ce ne sont plus des thèmes d'Art / transposés de l'imagination sur le papier, ce ne sont pas des figures affectives, / ce sont des gestes, un verbe, une grammaire, une arithmétique, une kabbale entière […]. Aucun dessin fait sur le papier n'est un dessin, […] c'est une machine qui a souffle […]. C'est la recherche d'un monde perdu / et que nulle langue humaine n'intègre / et dont l'image sur le papier n'est plus même lui qu'un décalque, une sorte de copie amoindrie. / Car le vrai travail est dans les nuées. »

Et parfois, toute la puissance du mot doit être retrouvée dans le cri, ou dans le silence. Il fallait opposer aux slogans usés et à la tyrannie de la raison, les formes les plus pures de langage. Voilà une « étonnante prophétie, pas un programme ».

« La grève humaine, aujourd'hui, c'est refuser de jouer le rôle de la victime. S'attaquer à lui. Se réapproprier la violence. S'arroger l'impunité. Faire comprendre aux citoyens médusés "que s'ils n'entrent pas en guerre ils y sont quand même". »

On dit de la fragmentation qu'elle réduit en morceaux, nous croyons qu'elle compose des mondes. Loin d'atomiser, elle reconstitue l'unité dans la séparation, renouant avec la division réparatrice. Trouver son monde est une manière d'être à lui, aux autres et à soi. C'est à la fois une façon de ne pas se faire avaler, et un certain art de la guerre.

Voilà peut-être les premières lignes qui s'amorcent, en guise de technique de combat. Partout la guerre a débuté, il s'agira de savoir se battre, maintenant que les flammes sont partout.

credits

released March 1, 2020

license

tags

about

Chaviré Nantes, France

punk hardcore, nantes, france.

chavireⒶprotonmail.com

contact / help

Contact Chaviré

Streaming and
Download help

Report this track or account

If you like Chaviré, you may also like: